Qui ne saute pas n’est pas tarnais

Par Sébastien Onody

Aujourd’hui les amis, je viens vous parler de mon territoire, celui de ma famille et de mes amis, celui que j’ai traversé en long en large et en travers. Sans plus de suspens, je vous parle ici du Tarn, ce département idéal pour passer vos prochaines vacances post-confinement. Si les termes « poutouner », « péguer », « espanté » ou « bouducon » ne vous disent rien, c’est probablement parce que vous n’êtes jamais descendus dans notre magnifique Sud-Ouest. Et moi je vous le dis, c’est bien dommage! L’Occitanie, par exemple, est l’une des rares régions proposant à la fois la mer, la montagne, la forêt, les vignes, les villages…bref, on a tout. La seule chose qu’il nous manque, c’est vous ! Dans ces temps incertains, alors que l’économie locale est perfusée par le tourisme, notre région a plus que jamais besoin de touristes, et donc de vous. Généralement, c’est plus de trente millions de visiteurs qui profitent de nos sites classés et de notre patrimoine historique, et qui alimentent ainsi l’emploi de plus de cent dix mille personnes dans la région. Il est donc évident que la crise du coronavirus vient balayer toutes ces données, nous faisant craindre une perte d’activité et d’attractivité à l’avenir. C’est pourquoi je me répète : nous avons besoin de vous. Alors pour vous donner envie de visiter mon département, voici, comme à mon habitude, un top 5 des choses merveilleuses à contempler dans le Tarn :

1. Les fameux « apéro-concerts » dans les vignobles gaillacois

Quoi de mieux pour vous attirer que de parler de bon vin ? Ici on est sur du très lourd. Le vin de Gaillac est réputé dans le monde entier : blanc perlé, jaune paille, rose tendre, rouge vermillon, rouge soutenu, carmin grenat, et j’en passe. Il y en a pour tous les palais, une véritable galaxie de couleurs et de cépages, entretenue et façonnée par les gaillacois depuis des siècles. Chaque dégustation, chaque gorgée est un véritable moment de convivialité. Ajoutez à cela un petit concert de fin d’après-midi rassemblant les villageois du coin, et en supplément des charcuteries et spécialités locales, et votre soirée devient 100% tarnaise. Pour les amateurs de gondoles et les pénichoe-compatibles, il est aussi possible de réaliser des dégustations de vins de Gaillac sur des petits bateaux durant la golden hour. Un vrai régal ! Bien souvent, quand tu te lèves et que ça tangue, ce n’est pas à cause des vagues. L’été dernier, ma mère a quand même renversé son 6ème verre de vin rouge sur le sac à main de la dame d’à côté, c’était super drôle. Bref, passons au prochain point !

2. Les légendaires bastides du Tarn

Bastide de Puycelsi, Tarn

Les jours suivants, si vous tenez debout, vous pourrez vous détendre en visitant les bastides qui environnent la ville de Gaillac. Une bastide, c’est le nom donné dans le Sud-Ouest aux villages fortifiés datant du Moyen-Âge. Dans le Tarn, on en compte exactement quarante-huit, vous avez largement de quoi vous amuser. Ces bastides sont tellement belles qu’elles font fréquemment partie des « Villages préférés des Français », et il suffit de jeter un œil aux images de Cordes-sur-ciel, Penne, Ambialet ou Monestiés pour comprendre pourquoi. Souvent ce sont des villages de pierre situés en hauteur, sur des reliefs escarpés, ce qui permettait aux villageois du XIIIe et XIVe siècle de se défendre face à l’invasion du mouvement cathare. N’allons pas plus loin, je sens que je vous perds : ce qu’il faut retenir, c’est qu’il y a des villages pleins de charme dans ce département, où la chaleur de l’été se mêle à la douceur des pierres taillées. Précipitez-vous-y !


3. La cité épiscopale et les trésors de la ville d’Albi

Albi, préfecture du Tarn

Maintenant, rendons-nous à Albi, préfecture du Tarn. Là, faites attention car c’est mon ter-ter. On parle bien de l’une des villes de France dont le centre-ville est classé au patrimoine mondial de l’UNESCO. C’est quasiment vingt hectares de site culturel classé que vous pouvez visiter librement. Ce site recouvre l’intégralité de la cité épiscopale médiévale composée de l’immense cathédrale Sainte Cécile et du Palais de la Berbie (un gros bâtiment tout orange qui jouxte la cathédrale). Les ruelles du centre-ville sont pavées de briques ; c’est un mini-Toulouse bien plus mignon, une ville rose de charactère. Et puis revenons à la cathédrale : c’est tout bêtement la cathédrale de brique la plus grande du monde. Oui oui, DU MONDE. Le sentiment est tout simplement incroyable lorsque l’on est face à elle. Pour les amateurs d’art, je vous propose aussi un immense musée privé qui regroupe la plus grande collection au monde (encore une fois, oui) de l’illustre peintre du XIXe siècle, Henri de Toulouse-Lautrec. Et ça, ce n’est pas de la gnognotte. In fine, la ville d’Albi regorge de véritables bijoux architecturaux, artistiques et religieux, et personne n’en sort de brique… euh, pardon, de marbre.


4. Aux sources du canal du midi

Vous voulez que je vous donne du site classé par l’UNESCO ? Oui ? Pas de souci, en voilà avec cette fois-ci le mythique canal du midi. Pour rappel, ce canal ouvert à la navigation en 1681 est un ouvrage d’art d’exception ayant transformé à la fois le transport fluvial et le secteur commercial de la ville de Toulouse. En effet, il relie la ville rose à la mer Méditerranée, ce qui permet une liaison directe entre la mer et l’océan Atlantique. Devinez quoi ? Le canal prend sa source dans le département du ? Tarn, depuis le lac Saint Ferréol. Ce lac est une sorte de grand bassin d’eau où la baignade est autorisée. Vous pouvez ainsi aller faire trempette lorsque le mercure monte trop haut. Et il y a plein d’autres activités aquatiques qui plairont à toute la famille. Et puis ce qui est sympa aussi, c’est que vous n’êtes plus qu’à une petite heure de la cité médiévale de Carcassonne, située dans l’Aude. Ne passez pas à côté !


5. Castres, terre du rugby

Victoire en Top 14 du Castres Olympique face à Montpellier

Dernière étape de ce top : l’effervescente ville de Castres. Représentante du sud du Tarn, Castres est avant tout connue pour son club de rugby, le Castres Olympique (CO). Avec son palmarès sportif extraordinaire, les Castrais sont fiers de l’être. Leur dernière victoire en Top 14 remonte à 2018 face à Montpellier (29-13), enregistrant ainsi leur cinquième victoire du championnat. Petit tips : lorsque le club reçoit à domicile et gagne le match, vous pouvez même assister à un feu d’artifice au-dessus du stade. La ville est alors en fête. Et puis pour ceux que le rugby rend indifférents, le centre-ville reste à visiter. Castres est surnommée « la petite Venise » et ce n’est pas pour rien : les maisons pastel ciselées par la rivière Agoût nous emmènent directement sur les gondoles vénitiennes. Et surtout, la douceur de l’architecture castraise vous donnera probablement envie de rester y vivre.


Concluons… (pour une fois que j’ai le temps de faire une conclusion)

Vous l’aurez compris, le Tarn et la région Occitanie ont beaucoup à vous offrir. Si j’écris cet article, c’est avant tout pour vous rappeler qu’en dépit de la situation sanitaire actuelle, il nous reste tant de belles choses à voir dans notre pays. Repoussons à plus tard, les grands voyages et aventures culturelles en tous genres. Il me semble justement que la crise du COVID-19 nous incite à regarder simplement autour de nous, et à cesser de croire que tout est parfait ailleurs. Nous avons perdu le goût de l’amour-propre, celui qui nous fait dire, parfois par orgueil, que notre patrimoine est une chance. L’année 2020 est l’occasion de recentrer notre attention : profitons-en et soyons fier de notre héritage.

Sébastien Onody.