Par Jeanne Couroyer et Louise Rohmer


Votre cher journal revient aujourd’hui sur l’excursion des 1A au camping de Bouzey. Carlos voit tout, entend tout, et sait tout. Asseyez-vous bien confortablement parce que contrairement aux apparences, ce WEI a été scandaleux. Parce que Propos sans ses 1A c’est comme le BDS sans ses ultras, on tient à vous remercier pour avoir balancé vos potes dans les questionnaires – on aurait pas aimé être vos amis pendant la guerre-.


17h30 :47 avenue de la Foret noire, une foule encore innocente attend sagement les instructions de son cher BDE, alors que les associatifs déjà bien éméchés trinquent au week end de folie qui les attend.
18h00 :On attend encore le bus.
18h30 :C’est bon, nous sommes partis. Pourtant face à l’excitation de certains, l’équipage du cardo-do essaye déjà de nous censurer. Les « Schwarzy rassied toi » pleuvent jusqu’à le froisser. Dans les autres bus l’ambiance semble être au rendez-vous aussi. Pourtant, les sondages prouvent que le Cardo-do reste le meilleur bus grâce au limousin de notre Pompom préféré.


20h00 : Pause stratégique pour les chauffeurs du Cardo-do et du Car-pète. Laché sur une station essence sans le macdo promis par notre BDE, chacun vaque à ses occupations. Alors que certains se cachent pour déguster leurs pizzas, Carlos bien planqué dans le bus est témoin des premiers potins.


22h00 :Enfin arrivés, on a faim . Le blabla-car nous attend depuis presque une heure. À notre grand désespoir, pas de petit bouchon de Stroh pour cette année. On a vraiment faim. Le BDE en panique. Ils ont faim. Le Bungasex se révèle pour la première fois. Au bout d’un certain temps, nous arrivons enfin à table pour déguster un somptueux risotto qui n’obtient pourtant que 26,2% au sondage « Risotto ou Lasagne ?». Carlos décide arbitrairement que ce fût le meilleur repas du WEI.


La lasagne en tête selon les participants. Source: IFOP-SOFRES


00h45 :On a soif. Tandis que certains se demandent déjà comment ils vont infiltrer la piscine, d’autres débarquent sur le dancefloor. Au niveau du son, le dj transition instaure deux salles, deux ambiances toutes les 3 minutes. Pourtant cela n’empêche pas, nos chers 1A de s’amuser. Faute de chalet PLS, certains élisent domicile à la safe zone (Coucou Margaux et Mathieu, nos miss et mister PLS).


2h00 :Les entretiens pour Miss et Mister WEI commencent. « À bientôt dans Propos », c’est franchement pas un slogan compliqué bande de guez.


11H00 : Réveil en trombe, merci SBB. Vous ne l’avez peut-être pas entendue, mais la chaise de l’ambiance était bien présente cette nuit là. Plus sérieusement le Brunch promis manquait légèrement de pancakes, d’oeufs brouillés et de café mais bon on est pas langues de putes c’était meilleur que l’année dernière. Les cautions n’ont pas sautées mais la sentence est irrévocable, trois camarades ont tirés leur révérence.


14h30 :Les olympiades commencent sous un léger crachin normand. À son habitude Oenopo n’a rien préparé et se voit offrir par le BDE la meilleure activité qui fût largement appréciées par les 1A. SBB improvise. Les pompoms on a pas compris. Les respos harcèlement se sont pas foulées. Le BDA on vous en veut pas, le Ninja normalement c’est sympa. Le BDE, asso de riche (désolé on est jaloux c’était vraiment chouette votre truc). BDS fidèle à vous même, vous avez fait baver les 1A. Enfin Carlos et Daisy, pas d’organisation et que de la violence « On veut du sang, on veut la guerre, est-ce que c’est clair? ». On commence à marcher pas très droit.

17h00 : Le soleil est revenu : « C’est avec les choses simples qu’on s’y retrouve ». Le « poule, renard, vipère » bat son plein. Les épreuves pour Miss et Mister WEI continuent, course contre la montre, une prétendante y a même laisser une cheville, et une autre un coude.


18h00 : Sieste de l’ambiance au salon de thé. Si vous avez des infos Carlos aimerait bien savoir ce qu’il s’est passé pendant son absence. Tout ce qu’on sait c’est que notre chez Schwarzy a encore fait des siennes. Après le BDE, c’est le Bungasex qu’il se met à dos en ramenant le banderole à la maison.

20h15 : Diner très apprécié que d’aucuns qualifient de « meilleure repas du wei », les lasagnes c’est quand même facile comme choix. De notre côté on a préféré le dessert : le BDE se lâche, la chantilly, ça annonce une belle soirée.

22h00 : Le bijou de la couronne, nos pompoms dévoilent leur show tant attendu. On salue votre sortie sur le mur. La soirée commence en beauté, pourtant on déplore le comportement honteux du BDE, l’alcool ce n’est pas de l’eau. Mais merci pour cette expérience sociale, certains sont tombés dans le panneau en soulignant votre dons pour le dosage, encore des guez.

00h00 : L’un passe la vingtaine et l’autre devient majeur. On salue la PLS de Gasp aka l’infiltré de la fac de droit, et grosse dédicace à notre meilleur danseur qui a su nous faire bouger toute la nuit, on t’aime JB.

2h00 :Certains entreprennent une chasse à l’écocup, mais sont vite remis à leur place, c’est la chute sur la poubelle, on ne citera pas de nom, on garde cette fabuleuse image rien que pour nous, merci Charlotte. N’oubliez pas qu’il n’y a qu’un seul maître de l’écocup et il ne partage pas son polo. On aurait bien voulu, mais on ne peut pas fermer les yeux sur votre plébiscite. La bouteille de Golden Leffe reste le moment le plus sombre du WEI.

5h30 : Fin de la soirée, enfin pas pour tout le monde. Une sombre histoire de voiture avec un membre du BDE, cocasse quand on sait que l’intéressé confond les carburants. D’autres histoires croustillantes nous ont été rapportées mais sciencepotins n’est plus d’actualité.  

7h15 : À défaut de faire sauter les cautions, certains 1A sautent allègrement dans la piscine, bafouant la règle suprême du BDE. Vous n’avez pas honte ?!

10h30 : La barre dans le crâne, SBB accompagné de la mascotte du WEI Julie réveillent les campeurs. La fête est finie, c’est l’heure du sexy ménage. Il est grand temps pour nous de tirer notre chapeau et de nous reposer malgré la determination de celle qui n’a pas dormi.


Une victoire que Kim Jong Un aurait qualifié de  » démocratiquement impressionnante » même si « ça ne vaut pas un bon 99.9% ». Source: AFP

16h00 :Retour sur le parvis de l’église saint Maurice. À défaut d’avoir des goodies, Schwarzy s’échappe avec le seul souvenir matériel du WEI. Quant à nous, on en a pleins la tête. Carlos se joint aux nombreux remerciement pour notre cher BDE. Pour résumer tous ces mots d’amour, on vous laisse avec cette tendre note « Si vous étiez une position sexuelle vous seriez une levrette, parce que vous claquez si fort et vous donnez énormément de plaisir »


À BIENTÔT DANS PROPOS