Sébastien Loeb, légende vivante du rallye automobile, a exceptionnellement participé à la dernière édition du Monte-Carlo qui s’est déroulée du 24 au 27 janvier 2019. Un retour salué, alors que Sébastien Ogier, pourtant six fois champion du monde en titre, semble encore évoluer dans l’ombre de l’Alsacien.

« Seb est de retour ! Seb is back ! » Les amateurs de rallye sont dithyrambiques vis-à-vis des performances de leur star. Ce 25 janvier 2019, Sébastien Loeb vient de signer le meilleur temps dans une étape de la course du Monte-Carlo qui se déroule dans le sud de la France. Seb, le seul, l’unique, c’est lui, le pilote alsacien. Pourtant, c’est un autre Sébastien qui occupe la tête du classement : Sébastien Ogier. Après le sacré, le monstre, l’intouchable Sébastien Loeb, neuf fois champion du monde de rallye d’affilée (record), c’est un autre Sébastien qui essaye de gagner sa place au panthéon de la discipline.

Sébastien Ogier et son copilote Julien Ingrassia ont longtemps vécu dans l’ombre du duo magique formé par Sébastien Loeb et son inséparable Daniel Elena. Lorsque la première paire commence à signer de beaux résultats en 2010, la deuxième doublette est déjà sur le toit du monde depuis des années. Loeb et Elena en sont alors à leur septième titre mondial consécutif. Des tensions naissent entre l’aspirant et le maître. Sébastien Ogier est lâché par Citroën, l’écurie française au sein de laquelle évoluent les deux pilotes. En progression depuis plusieurs saisons, le jeune as du volant ne pouvait plus supporter d’être sacrifié pour des stratégies d’équipe. Une équipe qui avait fait son choix.

Loeb, une légende vivante

C’est un fait, légende du sport alsacien, Loeb est un dieu de l’automobile. Rallye, Rallye-raid avec le Dakar (podium 2017 et 2019), endurance avec les 24 H du Mans (il finit deuxième en 2006), vitesse avec des essais en Formule 1, rallycross (depuis 2016),voiture de tourisme, course de cote de Pikes-Peak… Rien ne lui résiste. La domination longue de neuf années en rallye résume la force de la paire Loeb-Elena. Peu importe les conditions ou les surfaces, les deux hommes ont décroché victoire sur victoire, 79 en tout. De quoi les ériger en superstars de la discipline, en référence absolue. Pas simple d’émerger après le passage d’untel duo.

Pourtant, Ogier et Ingrassia ne manquent pas de talent. Impressionnants même avec des véhicules qui ne sont pas toujours les plus rapides, les deux hommes affichent eux aussi une régularité singulière dans leurs performances. Ils ont signé de nombreux records dans la discipline comme celui du plus gros nombre de points obtenus en une année. Toutes nationalités confondues, le Gapençais est le deuxième pilote le plus titré de l’histoire. Et ses deux derniers championnats du monde sont exceptionnels. Il les a acquis avec une team privée (Ford M-sport) en2017 et 2018, qui n’avait pas les mêmes moyens que les grandes écuries.  

Jamais champions du monde avec une marque française, Ogier et Ingrassia sont revenus chez Citroën cette saison. Sébastien Loeb au contraire, qui rejoignait de temps en temps l’écurie au chevron pour disputer quelques manches du championnat du monde, court cette fois avec Hyundai. Il disputera six courses cette année avec l’équipe coréenne.Un bouleversement qui n’a pas entamé le capital sympathie du duo Elena-Loeb.

« Dur de te voir dans cette combinaison « the best driver ever ». Ça fait drôle de ne pas te voir avec l’insigne Peugeot ou Citroën, tant pis pour eux je sais que tu vas leur faire regretter, bonne chance », peut-on notamment lire sur les forums sportifs.

Sébastien Ogier et Julien Ingrassia ont juste cette ‘malchance’ d’arriver après le règne de Loeb et Elena, adorés par le public français. Le pilote gapençais compte environ 350 000 fans sur Facebook lorsque l’Alsacien a une communauté qui dépasse le million. Un détail qui résume l’écart de popularité entre les deux champions. Sébastien Loeb a également été deux fois nommé « Champion des champions » par l’Equipe. Ogier, arrivé six fois sur le toit du monde, attend toujours une telle récompense.

Le patron désormais, c’est Ogier

Pourtant, il ne faudrait pas opposer les deux pilotes. « C’est Loeb qui m’a parlé d’Ogier », explique Guy Fréquelin, ancien patron de Citroën Sport dans un entretien à l’Équipe (Hors-série à retrouver en ce moment en kiosque). Les deux hommes s’apprécient plus qu’on ne le croit et se vouent un grand respect. Surtout, grâce à ces quatre pilotes et co-pilotes hors normes, la France écrase la discipline depuis près de quinze ans. Du jamais-vu.

La France est le pays qui compte le plus de victoires en rallye, une position qui n’aurait pas été atteinte sans les deux Sébastien et leurs deux copilotes d’exception. Ogier enchaîne les performances de haute volée et a décroché ses derniers titres grâce à un solide mental. Il s’est déjà fait un nom auprès du grand public. Lui et son acolyte mériteraient plus de reconnaissance encore. Leur retour cette saison dans une équipe française peut y contribuer. La confrontation avec la paire Loeb-Elena aussi.

Les retrouvailles ont eu lieu ce 24 janvier 2019. Dans ce rallye de Monte-Carlo, les deux duos surnagent et se renvoient coup pour coup : Loeb remporte la 4e spéciale, Ogier signe le meilleur temps dans la 5et dans la 6e, Loeb réalise le temps scratch dans la 7e… Leur duel a souvent été très serré et les années qui ont passé n’y ont presque rien changé.  

Au terme de cette étape française du championnat du monde, Ogier et Ingrassia ont décroché un 7e titre à Monte-Carlo. Une victoire qui leur a permis d’égaler un record dans cette épreuve. Un record auparavant établi par un certain pilote du prénom deSébastien…

Sur la piste d’un septième titre mondial consécutif, et dans l’espoir de relancer Citroën, dont les résultats ne sont plus les mêmes depuis le retrait de Loeb et Elena, Sébastien Ogier et Julien Ingrassia sont désormais les patrons. Il n’y a plus qu’un seul« Seb ». Les deux pilotes Français et leurs copilotes seront à suivre à partir du 29 mars dans le mythique rallye de Corse… Décidément, le cœur de la France bat un peu aussi pour la course automobile !