L’artiste américaine Lindsey Stirling tenait un concert au Zénith de Strasbourg le 29 mars dans le cadre de sa tournée mondiale « Brave Enough Tour ». Une soirée inoubliable pour les nombreux spectateurs venus applaudir la violoniste, danseuse, compositrice et surtout la femme brillante qu’est la pétillante Lindsey.         
De votre envoyé spécial,  Jérôme Flury

Superbe photo prise par Frederic Hassler

Un voyage extraordinaire :

Mercredi 29 mars, 23h : c’est la fin d’un show fabuleux pour les nombreux spectateurs du Zenith de Strasbourg. Le public est passé par toutes les émotions grâce à l’artiste qui a su encore une fois sublimer son instrument comme peu de gens savent le faire. Lindsey est décidément quelqu’un d’unique. Drôle, émouvante, sincère, sa musique a su nous transporter d’émotion en émotion. Elle a bien plus d’une corde à son archet. Après une première partie menée par un DJ local, le public a (re)découvert tout le talent de la violoniste dès les premières notes. Le début de concert est déjà éblouissant, et Lindsey avoue que ce show « est celui qui la décrit personnellement le mieux ». Les spectateurs passent ensuite par le rire après la diffusion d’un extrait de concert où l’un de ses musiciens s’était fait passer pour la violoniste américaine. « Il reçoit le prix de la meilleure interprétation (…) mes jambes n’ont jamais semblé si belles » glisse ironiquement la chanteuse avant de repartir sur de nouvelles mélodies entrainantes. Puis à un moment, l’ambiance se fait plus intime. Lindsey joue sur la corde sensible et parle de la perte de son meilleur ami, malade d’un cancer, il y a un an de cela « Nous avions commencé à écrire une chanson ensemble ». Les yeux de mon amie s’embuent de larmes puis je fonds moi-même lorsque le violon se fait entendre tandis que les briquets (et lampes de poche des téléphones portables) illuminent toute la salle durant « Gavi’s Song ». Du rire aux larmes, de la tendresse à la passion, tous les éléments sont réunis pour rendre ce moment définitivement unique, hors des cordes.

Une musicienne unique…

Les mélodies s’enchainent, toutes profondément différentes et pourtant issues du même instrument. Lindsey Stirling c’est avant tout l’histoire d’une violoniste qui ne fait rien comme les autres. Des notes classiques, mais également du rythme, de la pop mais surtout de l’électro, Stirling peut passer d’un morceau de dubstep électrisant comme The Phoenix à une mélodie beaucoup plus douce comme Love’s just a Feeling. L’artiste californienne est inclassable. Réputée aussi pour ses nombreuses reprises sur Internet (Skyrim, Pokemon version dubstep, Assassin’s Creed ou encore des titres comme We found Love…), elle s’est définie elle-même en s’inscrivant à America’s Got Talent comme une « violoniste hip-hop ». Elle est capable de tout et ce avec n’importe quel violon. Sur scène, on l’a ainsi vu jouer des petites mélodies grâce un violon d’enfant alors que sur son album elle nous propose une version rock de la valse avec son violon électronique (Waltz). Unique, tout simplement. On ne va pas simplement écouter du violon, on va apprécier le talent de Lindsey qui révolutionne l’art de son instrument depuis plusieurs années maintenant. Une musicienne talentueuse, mais pas seulement.

et une femme à part

En effet, ce qui ressort aussi de la personne qu’est Lindsey Stirling, de ses clips et de ce concert également, c’est pour moi son positivisme. Cette femme est spectaculaire et motivante. Remerciant ses fans à la fin de chacune de ses vidéos qui cumulent des dizaines de millions de vues, l’artiste livre également de beaux messages au cours de sa prestation. Alors qu’elle parle avec émotion de son père disparu il y a peu et alors « que rien ne laissait présager cela », Lindsey nous assure qu’elle est convaincue de le retrouver plus tard et rappelle qu’il faut se souvenir des bons moments, avant d’enchainer en musique « Oh remember those days… ». Outre la performance musicale et chorégraphique, l’artiste profite de son concert pour délivrer un message fort à son public. « Vous êtes les seuls auteurs de votre propre histoire. Ne laissez personne vous imposer votre voie. (…) J’ai vu de nombreuses portes se fermer, mais j’y ai cru jusqu’au bout et aujourd’hui je vis mon rêve devant vous, avec vous ». Elle explique qu’aujourd’hui, on affronte au quotidien la difficulté, la froideur de ce monde, nous sommes dans « The Arena », un autre de ses titres, singulièrement entrainant. Le spectateur n’assiste plus à un simple concert, mais à un pur moment de magie, brisant la monotonie de l’existence.

Elle est désormais en route pour poursuivre sa tournée en Australie et en Nouvelle-Zélande. A bientôt en France !

Qui est Lindsey Stirling?
Comment, tu ne la connais pas encore ?             
L’artiste, née en Californie s’est lancée très jeune dans le violon. Cette passion ne s’est jamais éteinte et elle a participé à plusieurs compétitions américaines dont la cinquième saison de l'émission America's Got Talent. Depuis trois ans les nominations et prix commencent logiquement à la récompenser. En 2014 elle est nominée au Billboard Music Awards du Meilleur album Dance / Electronic, pour son premier album "Lindsey Stirling". Les deux autres « Shatter Me » et « Brave Enough » sont encore meilleurs et Lindsey gagne en popularité sur internet, élue artiste de l’année aux YouTube awards en 2015. Elle compte aujourd’hui plus de neuf millions d’abonnés sur Youtube® et ses vidéos cumulent 1 milliard 700 mille vues. Énorme. En novembre 2013, Lindsey remporte le prix « Response of the Year » aux Youtube Music Awards pour sa reprise du titre d'Imagine Dragons, Radioactive, en duo avec le groupe Pentatonix. Ses nombreuses covers sont très appréciées par les internautes. Elle vient de signer le titre Beauty and The Beast pour le film du même nom. Je vous invite à suivre cette virtuose!