Home Sport Les Bleues enfin au sommet !

Les Bleues enfin au sommet !

Les Bleues enfin au sommet !

Je vous en parlais la semaine dernière, les Françaises disputaient la She Believes Cup aux Etats-Unis en ce début du mois de mars. Résultat : victoire 2-1 face aux Anglaises (n°5 mondiales), 0-0 face à l’Allemagne (n°2) et… victoire dans le dernier match face aux organisatrices américaines (n°1). Ce qui signifie une chose : La France a remporté ce tournoi de prestige !                                       

foefjed

Après une édition décevante l’an passé de la part de nos bleues qui s’étaient cassées les dents face aux meilleures nations du football féminin (aucune victoire, aucun but inscrit même !), cette année les voici au sommet ! Le début d’une saison en or ? On l’espère !

Pour revenir sur la compétition, après la victoire initiale face à l’Angleterre (tandis que les Etats-Unis battaient 1-0 l’Allemagne), les Françaises ont tenu le 0-0 face aux Allemandes. Dans le même temps, les Anglaises battaient de manière surprenante les grandes favorites Américaines 1-0 à la toute fin de la rencontre. Avant cette « finale », la France est donc en tête du classement. De plus les Allemandes battent l’Angleterre 1-0 dans leur dernier match, ce qui fait que les bleues n’ont besoin que d’un nul contre les Américaines pour l’emporter. Malgré cela, elles n’ont de loin pas la faveur des pronostics.

« Vous avez bien fait de veiller avec nous…car ce qui arrive est exceptionnel ! » – Alexandre Delpérier, commentateur.

Le match étant programmé à 17h, heure locale… Je me lève donc à 1h du matin ce 8 mars pour suivre ce match. Inutile de dire que cette dernière rencontre, présentée comme une finale, inquiétait. Grandes favorites, les numéros 1 mondiales et championnes du monde en titre Américaines ne devaient faire qu’une bouchée des Françaises. Elles n’ont pas fait illusion longtemps. En effet, dès l’entame, les Françaises exercent un pressing fort et contre toute attente, la buteuse Eugénie Le Sommer obtient un penalty. Celui-ci est transformé par Camille Abily, la numéro 10 des bleues. A peine le temps de savourer que la capitaine Wendie Renard délivre un super ballon en profondeur, Le Sommer contrôle bien, crochète la défenseure et se met dans le sens du but…avant de marquer d’une superbe frappe croisée ! Une action de classe mondiale, dans un match très important : l’œuvre d’une grande joueuse.

Nous jouons depuis dix minutes à peine et la foudre est tombée. Deux fois. Les Etats-Unis sont à terre, chez elles, devant leur public mais menées 2-0 alors qu’elles ne s’y attendaient pas. Personne ne s’y attendait à vrai dire. Mais elles ont le temps pour revenir et une victoire leur offrirait ce tournoi qu’elles ont déjà remporté l’an dernier. Alors elles tentent de repartir à l’attaque, mais la défense des bleues tient bon. Les minutes s’écoulent et les championnes du monde restent muettes face à nos Françaises, d’une solidité exemplaire ! En seconde période, le score s’alourdit même après une belle action offensive conclue par la première buteuse du jour, Camille Abily. Les Américaines ne reviendront jamais.

« Un coup de tonnerre. Aux Etats-Unis cela va avoir un écho incroyable (…) C’est génial ! » – Alexandre Delpérier

Victoire ! 3-0, score net et sans bavure (cela fait dix ans que les Américaines n’ont pas perdu sur un tel score !) C’est magnifique ! « Qui l’eut cru franchement ? » Le commentateur et moi-même ne revenons pas de ce résultat. Enfin, les bleues remportent un joli tournoi, enfin elles semblent capables de renverser n’importe quelle équipe. Depuis longtemps les bleues apparaissent comme paralysées, inhibées lors des matchs à enjeux face aux bonnes équipes. Défaite face aux Etats-Unis et face au Canada aux Jeux Olympiques, face à l’Allemagne au mondial… Peut être que cette victoire va leur permettre de réaliser qu’elles sont tout à fait capables de rivaliser – et même mieux- avec les meilleures équipes du monde.

« On aura tous des petits yeux demain. Mais plein de joie dedans » -Alexandre Delpérier

Pour les Etats-Unis en revanche, il faut tirer la sonnette d’alarme. Archi-favorites aux Jeux Olympiques –en 5 éditions elles ont remporté 4 fois l’or et une fois l’argent- elles avaient été éliminées l’été dernier de manière surprenante par la Suède en quarts de finale. C’était déjà inquiétant pour les number one, mais ce petit tournoi amical qu’elles attendaient comme une manière de se rassurer vient de leur donner définitivement du grain à moudre. Alors qu’elles survolent le football féminin depuis sa création, les Américaines doivent se rendre à l’évidence : la concurrence a progressé. Face à La France, elles ont paru sans solutions. Certes, elles ont été punies très rapidement dans le match, le break des bleues dès la 10è minute a fait mal, mais elles n’ont jamais semblé en mesure de revenir au score.

Alors puisque la France a remporté la She Believes Cup, je le dis,
Merci les filles, bravo, et pour l’avenir…
I believe in you. We believe in you.

Jérôme Flury

Comments are closed.