Home Culture Cinéma Chronique ciné: Léviathan

Chronique ciné: Léviathan

Chronique ciné: Léviathan

Léviathan

Le Leviathan de Thomas Hobbes est mondialement connu et on y rattache les notions d’Etat et de contrat social. Le cinéaste russe Andreï Zviaguintsev s’est entre autres inspiré de l’œuvre de Hobbes pour construire son film éponyme.

Ce film retrace des scènes de la vie de Nikolaï, garagiste russe vivant dans un village du nord de la Russie avec sa famille. L’intrigue tourne autour de la volonté du maire du village à s’approprier son garage et son terrain. Nikolaï est déterminé à utiliser tous les recours à sa portée pour ne pas avoir à céder sa propriété mais il est rapidement confronté à une justice et des institutions qui semblent davantage disposées à défendre les intérêts des individus les plus influents et les plus fortunés.

Zviaguintsev dénonce ces institutions et cet Etat omnipotent contre lesquels la plupart des Russes n’ont d’autre choix que de se résigner. Leviathan montre aussi certains aspects du cœur battant de la société russe qui pourraient nous sembler stéréotypés, nous observateurs occidentaux.

Finalement, le film propose une critique non totalitaire du régime russe dans la mesure où le cinéaste a tenu à ménager une fin ouverte. Elle incite également à observer différemment un peuple qui nous semble si lointain mais auquel on ne peut retirer son âme.

Joseph Stein