Home Culture Cinéma Chronique ciné: Fury

Chronique ciné: Fury

Chronique ciné: Fury

Fury-Movie-Brad-Pitt-HD-Wallpapers

« Fury » c’est la dernière fiction de guerre sur la Seconde Guerre Mondiale réalisé par David Ayer. Si la bande annonce laissait percevoir un film de guerre plutôt classique dans lequel Brad Pitt et ses disciples – à bord d’un char M4 Sherman nommé Fury – doivent à tout prix empêcher l’armée allemande de prendre un carrefour essentiel dans la poursuite de la guerre, le film est en réalité plus complexe.

«  Sur qui je dois tirer ? – Sur les nazis pauvre con »

Fury présente une image dominante de l’inhumanité de la guerre à travers le personnage de Norman Ellison – interprété par Logan Lerman – jeune soldat effrayé par l’horreur du combat et que le sergent Don – Brad Pitt – prendra sous son aile. Si leur relation, de sergent à soldat, fait autant appel à la violence qu’à la sensibilité, l’aide de Don permettra à Norman de trouver sa place dans une équipe de soldats aguerris. Sous le commandement de Don, ils ont pour ordre de continuer à avancer en terres allemandes, ce qui donnera lieu à quelques scènes essentielles, tout cela à base de char « Tigre », de combat à la mitrailleuse  mais aussi d’une petite touche de sentiments amoureux.

« Les idéaux sont pacifiques, l’Histoire est violente »

Derrière une histoire plutôt classique sur la guerre 1939-1945, on trouvera dans ce film une réalisation au goût du jour qui sublime les scènes de combats – David Ayer a fait prendre à ses acteurs des cours de pilotages de chars – et un casting sur mesure. Le personnage de Don pourra à l’occasion rappeler le Brad Pitt d’Inglorious Basterds, quelques touches d’humour en moins. La Bande Originale quant à elle est réalisée par Steven Price, bien cadrée sans être mémorable, une combinaison classique de morceaux de pianos et de musiques se prêtant aux scènes de combat. Le générique de fin présente toutefois quelques originalités cinématographiques dans une ambiance « Stendhal » de rouge et de noir que l’on vous laisse découvrir.

« On n’est pas ici pour faire le bien ou le mal, on est ici pour tuer les Schleus »

Si le synopsis peut paraître simpliste, « Fury » reste un film de guerre honorable. Casting, scénario et réalisation sont au rendez-vous cette semaine. Amateurs et amatrices de films de guerre, de chars, de Brad Pitt (torse nu) je vous encourage à vous asseoir dans les salles noires du Vox, du Star Saint Ex ou encore de l’UGC pour découvrir pourquoi ces soldats n’ont « jamais eu de meilleur boulot ».

Blandine Camus